Archive

Archive for octobre 2010

Créer des flux RSS grâce à Feed43

13 octobre 2010 1 commentaire

Récemment je me suis vu confronté à un nouveau problème : je cherchais des tests de boitiers PC, je vais donc sur le site revioo.com, et je vais donc voir l’actualité du monde des boitiers. Quelle ne fut pas ma stupeur (on croirait presque qu’il y a de l’action la…) de me rendre compte qu’il n’y avait pas de flux RSS spécifique à cette catégorie (bon c’est généralisable à toutes les catégories en fait, pas de racisme envers les boitiers).

J’ai donc cherché un moyen de créer un flux RSS à partir d’une page web, et voici ce que j’ai trouvé : Feed43.

Comme il n’est pas forcément très simple d’utilisation pour tout le monde, je me propose de vous faire un petit tutorial à l’aide de mon exmple précis, qui ne fonctionnera donc pas pour tout le monde, mais qui donne tout de même une idée sur la façon de faire.

Donc après avoir accepté les « terms of service » (que je n’ai pas lu, honte à moi), il vous invite cordialement (enfin aussi cordialement qu’une textbox puisse l’être) de lui fournir l’URL et l’encodage de la page.

Le code source de la page

Un clic sur le bouton « Reload » permettra l’affichage du code source de la page. C’est sur ce code source que se basera le plus gros du travail, en effet il est nécessaire de spécifier quels sont les éléments de la page qui sont intéressants et seront utilisés dans le flux RSS, typiquement le titre de la news, son URL (of course) et le résumé de la description. Info sommes toutes relativement basiques, si vous voulez l’article complet dans le flux ce n’est pas la solution qu’il vous faut, mais avouons-le pour des tests de boitiers ce n’est pas vraiment pertinent, donc je m’en contenterais.

Le choix des règles à utiliser

Donc c’est maintenant que les choses se compliquent un peu (bon pas trop quand même). Un minimum de connaissances en HTML seront nécessaires pour cette étape.

La première zone de texte permet de définir quelle sera la zone qui sera traitée par le second filtre. Il faudra donc repérer dans le code source où sont les éléments importants. Si cette zone n’est pas définie, la recherche se fera sur toute la page. La seconde quant à elle permet de définir les différents éléments constituant la news en elle même. La chaine {%} permet de définir un élément qui sera traité, {*} un élément qui sera ignoré.

Dans mon cas, voici le bout de code intéressant :

<ul class=“title_newshome”>
<li><h1><a href=“%lien_vers_la_news%” title=“%titre_de_la_news%” >
%titre_de_la_news%</a></h1>
<p><span>%date_de_la_news%</span> | %description_de_la_news%</p></li>
<li><a href=“http://www.revioo.com/news/” title=“Lire la suite de l’actualité informatique et multimédia”>[ Suite des news … ]</a></li>
</ul>

Pour simplifier, je définis ma zone d’étude par :

<ul class=“title_newshome”>{%}</ul>

(en vérifiant bien évidemment à l’avance que la zone voulue est la seule zone de ce type, sinon on devra être plus restrictif)

Les news en elles-même seront définies comme suit :

<h1><a href= »{%} » title= »{%} » >
{*}</a></h1>{*}<p><span>{%}</span> | {%}</p>

Un petit clic sur le bouton « Extract » permet de vérifier que les informations retenues sont effectivement celles que l’on souhaitaient.

Visualisation des éléments constituants le flux

On voit alors que les différents éléments sont repérés chacun par un numéro qui sera utilisé dans la dernière étape, la création du flux en lui-même. Il faut en effet lui spécifier quel élément sera utilisé comme titre, lien…

Définition du flux

Il est donc possible de vraiment parsonnaliser son flux, ce que je n’ai pas souhaité faire, préférant m’en tenir au plus simple sans aucune fioriture.

Encore une fois un bouton de prévisualisation est présent, pour vérifier qu’on obtient bien ce qu’on veut. Une URL est alors fournie pour ajouter ce flux à son lecteur préféré, ainsi qu’une URL permettant de modifier le flux, ce qui permet de le mettre à jour en cas de changement du site rssisé (ouh qu’il est laid ce néologisme) ou alors si à l’usage vous vous appercevez que quelques améliorations sont à apporter.

Finalement pour peu qu’on ait un minimum de connaissances en HTML, cette solution est assez facile à utiliser, et elle présente le gros avantage d’être extrèmement puissante, on peut vraiment traiter à peu près n’importe quel site. La plus grande difficulté étant parfois de « parser » le site, si celui-ci a été codé de manière… on va dire peu inuitive. Il est même possible que je m’en serve pour certains site auxquels je suis abonné et dont le flux ne me convient pas (article pas complet, pas d’affichage de l’image).

Publicités
Catégories :astuces, Tutoriel Étiquettes :

Test Ubuntu 10.10

4 octobre 2010 2 commentaires

Bon un petit test rapide, comme tout le monde en parle et que bon je suis quand même actuellement utilisateur de la distribution, j’ai testé la dernière version d’Ubuntu, soit la 10.10 (en RC actuellement, la version définitive est censée sortir le 10/10/10)  aussi nommée Maverick Meerkat.

Bon autant le dire tout de suite, ce n’est pas cette version qui va me réconcilier avec la distribution.

Tout d’abord une chose que je n’aime pas c’est le fait qu’il y ait déjà tout un tas d’applications pré installées, je suis d’accord sur le fait que pour une distribution qui se veut grand publique ils est bien évidemment nécessaire d’avoir quelques applications de base. C’est par exemple le cas pour un navigateur Web (Firefox dans le cas présent), un lecteur de musique (Rhythmbox)  et un lecteur vidéo (Totem) entre autres. Mais je doute sérieusement de l’utilité d’installer de base un logiciel de montage vidéo (même très basique comme Pitivi ici présent, ou d’un logiciel de micro-blogging (Gwibber).

Et je ne dis pas particulièrement ca parce que je suis un adepte de l’OS minimaliste, mais je doute que le grand publique ait impérativement besoin d’un outil comme Gwibber, et s’il en a besoin il me semble que dans ce cas il est dans la capacité de l’installer par lui-même. N’oublions pas que la plupart des utilisateurs des réseaux sociaux gérés par cette application (Facebook mis à part) sont pour la plupart des gens ayant tout à fait la capacité de faire une opération aussi simple que l’installer par eux même. Et pour ce qui est des utilisateurs de Facebook, la plupart des gens préféreront tout de même aller sur l’interface web du site…

Ensuite en ce qui concerne les choix concernant les applications présentes, c’est un choix somme toute très subjectif donc je ne m’étendrais pas dessus, ce ne sont pas forcément ceux que j’utilise mais pourquoi pas…

Mais bon ce qui me gène plus c’est qu’avec tout ce qui est installé de base, on se retrouve avec une distrib qui occupe 2,5Go d’espace disque après juste installation et mise à jour, et qui rame tout de même très fortement avec 512Mo de RAM ce qui je l’accorde est peu mais quand il met 7 secondes pour ouvrir le « À propos d’Ubuntu » je trouve ça quand même très limite. Et 15 secondes pour un firefox c’est vraiment trop, même chose pour le lancement d’Open Office…

Ok Ubuntu n’est pas une distribution ayant un objectif de légèreté mais je pense que si elle veut se répendre au grand publique une petite cure d’amaigrissement ne serais pas de refus, parce qu’on dira quoi à une madame Michu à qui on aura installé une Ubuntu pour sa simplicité parce qu’elle trouvait que son PC avec XP ramait trop ? Certains diront qu’on a qu’à lui installer autre chose qu’une Ubuntu à Mme Michu mais bon il ne faut pas oublier que Ubuntu c’est quand même très facile d’utilisation et qu’il y a quelques bonnes idées qui ne doivent pas être occultées comme la logithèque qui est plutôt bien pensée pour les gens qui n’ont pas forcément envie de passer par une interface de type Synaptic qui peut paraître en effet peu évidente pour les nouveaux arrivants.

Tout ca pour dire que Ubuntu, j’en suis de plus en plus décu mais c’est peut être aussi parce que mes connaissances Linuxiennes sont suffisantes pour utiliser une distribution de type Debian, et qu’il est plus facile au final de compléter une Debian que d’alléger une Ubuntu. Mais bon c’est tout de même une bonne distribution pour tout ceux qui ne veulent pas se prendre la tête à installer et configurer leur Linux ou qui découvrent.

Catégories :Linux, Test Étiquettes : , ,