Archive

Archive for the ‘Linux’ Category

Test Ubuntu 10.10

4 octobre 2010 2 commentaires

Bon un petit test rapide, comme tout le monde en parle et que bon je suis quand même actuellement utilisateur de la distribution, j’ai testé la dernière version d’Ubuntu, soit la 10.10 (en RC actuellement, la version définitive est censée sortir le 10/10/10)  aussi nommée Maverick Meerkat.

Bon autant le dire tout de suite, ce n’est pas cette version qui va me réconcilier avec la distribution.

Tout d’abord une chose que je n’aime pas c’est le fait qu’il y ait déjà tout un tas d’applications pré installées, je suis d’accord sur le fait que pour une distribution qui se veut grand publique ils est bien évidemment nécessaire d’avoir quelques applications de base. C’est par exemple le cas pour un navigateur Web (Firefox dans le cas présent), un lecteur de musique (Rhythmbox)  et un lecteur vidéo (Totem) entre autres. Mais je doute sérieusement de l’utilité d’installer de base un logiciel de montage vidéo (même très basique comme Pitivi ici présent, ou d’un logiciel de micro-blogging (Gwibber).

Et je ne dis pas particulièrement ca parce que je suis un adepte de l’OS minimaliste, mais je doute que le grand publique ait impérativement besoin d’un outil comme Gwibber, et s’il en a besoin il me semble que dans ce cas il est dans la capacité de l’installer par lui-même. N’oublions pas que la plupart des utilisateurs des réseaux sociaux gérés par cette application (Facebook mis à part) sont pour la plupart des gens ayant tout à fait la capacité de faire une opération aussi simple que l’installer par eux même. Et pour ce qui est des utilisateurs de Facebook, la plupart des gens préféreront tout de même aller sur l’interface web du site…

Ensuite en ce qui concerne les choix concernant les applications présentes, c’est un choix somme toute très subjectif donc je ne m’étendrais pas dessus, ce ne sont pas forcément ceux que j’utilise mais pourquoi pas…

Mais bon ce qui me gène plus c’est qu’avec tout ce qui est installé de base, on se retrouve avec une distrib qui occupe 2,5Go d’espace disque après juste installation et mise à jour, et qui rame tout de même très fortement avec 512Mo de RAM ce qui je l’accorde est peu mais quand il met 7 secondes pour ouvrir le « À propos d’Ubuntu » je trouve ça quand même très limite. Et 15 secondes pour un firefox c’est vraiment trop, même chose pour le lancement d’Open Office…

Ok Ubuntu n’est pas une distribution ayant un objectif de légèreté mais je pense que si elle veut se répendre au grand publique une petite cure d’amaigrissement ne serais pas de refus, parce qu’on dira quoi à une madame Michu à qui on aura installé une Ubuntu pour sa simplicité parce qu’elle trouvait que son PC avec XP ramait trop ? Certains diront qu’on a qu’à lui installer autre chose qu’une Ubuntu à Mme Michu mais bon il ne faut pas oublier que Ubuntu c’est quand même très facile d’utilisation et qu’il y a quelques bonnes idées qui ne doivent pas être occultées comme la logithèque qui est plutôt bien pensée pour les gens qui n’ont pas forcément envie de passer par une interface de type Synaptic qui peut paraître en effet peu évidente pour les nouveaux arrivants.

Tout ca pour dire que Ubuntu, j’en suis de plus en plus décu mais c’est peut être aussi parce que mes connaissances Linuxiennes sont suffisantes pour utiliser une distribution de type Debian, et qu’il est plus facile au final de compléter une Debian que d’alléger une Ubuntu. Mais bon c’est tout de même une bonne distribution pour tout ceux qui ne veulent pas se prendre la tête à installer et configurer leur Linux ou qui découvrent.

Publicités
Catégories :Linux, Test Étiquettes : , ,

Test ZenWalk

ZenWalk est une distribution GNU/Linux historiquement basée sur Slackware et utilisant le gestionnaire de paquet Netpkg, qui fournit les principales fonctionnalités d’APT (utilisé par Debian et ses dérivés).

Il utilise l’environnement XFCE pour une volonté de légèreté, je ne suis parsonnellement pas très fan mais bon pourquoi pas…

En tout beaucoup de bonnes choses sur le papier, une volonté d’être user-friendly, voyons donc ce que ca donne réellement.

Pour info, pour ce test, comme pour tout mes tests suivants, j’utilise VirtualBox tout fraichement sorti des dépôts d’Ubuntu 10.04, sans configuration particulière, et en allouant à la machine un disque de 8G, ainsi que 512M de RAM.

L’installation s’est déroulée sans aucun problème, rien de bien particulier à signaler, pour ceux qui se posent des questions le manuel sur le site officiel est très bien fait. Vous pouvez créer des utilisateurs dès l’installation, ce qui est assez bien fait, celà évite le adduser dès le premier démarrage. À noter que l’installateur propose de prendre les paquets sur le CD ou sur un répertoire du disque et ne permet pas de les prendre directement depuis un serveur, ce qui permettrait d’être à jour dès l’installation.

Lors du premier redémarrage on tombe donc sur un classique gdm qui laisse la place à un tout aussi classique XFCE (je vous ai déjà dit que j’aimais pas?) totalement fonctionnel. Je décide donc de tester la rapidité de la chose en lancant le navigateur web (Firefox en l’occurence), un message d’erreur m’annonce que suite à une erreur d’entrée sortie, le logiciel ne peut se lancer. J’essaie donc de lancer d’autres applis pour savoir d’où peut venir le problème, le reste se lance sans aucun soucis (pidgin, transmission… ), le problème viendrait donc de Firefox himself.

La première solution à ce problème (enfin celle qui me semble la plus logique) est la mise à jour. Après un petit passage par le man e Netpkg, j’apprend que pour la mise à jour un simple

netpkg upgrade

suffit pour mettre la distribution à jour. Ce que je m’empresse donc de faire. Le CD récupéré étant assez ancien, cette mise à jour me prend pas mal de temps, et se termine par des messages fort peu explicites concernant les fichiers de configuration

would you like to mv xxx/xxx/xxx.conf to ?

1) see diffs

2) yes

3) no

4) delete

(je vous le fait de mémoire, je ne l’ai plus devant les yeux). Je me dis que la meilleure solution est le yes (je n’ai pas encore touché aux fichiers de conf, je n’ai donc rien de particulier à garder, et je fais assez confiance aux développeurs pour nous en avoir pondu de très bon). D’ailleurs à ce propos, les gens qui ont développé ce genre de choses n’ont pas pensé à ceux qui utilisent un portable avec une bète config en azerty, parce que devoir taper shift + 2 pour les 20 fichiers de conf qu’on doit mettre à jour, c’est vraiment pas très pratique, d’autant plus qu’à la fin on ne fait plus vraiment attention à ce que l’on fait. Et suite à ça quelle ne fut pas ma surprise de voir défiler un certains nombre de segmentation fault suivis d’un retour sur prompt.

Un second lancement de la commande de mise à jour me redemande de confirmer pour exactement les même fichiers de conf et me renvoie exactement les mêmes segfault, peu importe la réponse donnée. Je me décide donc à redémarrer la machine, voir ce que ça donne (oui je sais, mauvais habitude de Windows), donc hop déconnexion, premier mauvais signe tous les lettres de tous les messages sont remplacés par de magnifiques petits carrés… pas très compréhensible du coup le message d’erreur qui s’affiche. De toute façon pas trop le choix, un seul bouton, je clique dessus, la machine redémarre. Au redémarrage, le clavier est repassé en qwerty (alors qu’il était en bon vieux azerty après l’install) et le GDM est… comment dire… moche… Tout est ratatiné, illisible, un peu comme si j’étais dans une très mauvaise résolution, ce qui n’était pas le cas. J’entre login/mdp ils sont acceptés mais rien ne se passe, pas de lancement de XFCE.

Redémarrage brutal de la machine (pas le choix je n’ai plus le contrôle) , le boot commence bien jusqu’à un message me demandant de choisir le runlevel… Hummm bizarre, jamais été face à un tel message. Bon je tente le 3…

INIT  : entering runlevel : 3

INIT : no more processes left in this runlevel

Et toujours le même message pour les runlevels 1 et 5 (pas testé les autres).

Conclusion : ZenWalk, une distribution qui se veut user friendly, et il est vrai que l’installation est vraiment très simple et le système assez fonctionnel avec toutes les applications qu’il faut de base (voire même un peu trop).

Mais voila soit je n’ai vraiment pas eu de chance, soit il y a effectivement quelques problèmes de stabilité. Et il me semble aussi dommage pour une distrib qui se veut grand public, il soit recommandé de faire les mises à jour en console.

Je n’ai pas eu le temps de tester XNetPkg, l’installateur graphique,mais aux vues de quelques screenshots, il me semble nettement moins complet que le Synaptics d’Apt. Et notamment pas la possibilité d’afficher les paquets par catégorie, ce qui est la fonction que j’utilise le plus sous Synaptics.

Donc je dois avouer que cette première expérience ne me pousse pas trop à remettre ca avec cette distribution, même s’il est possible qu’elle possède de nombreux avantages.

Catégories :Linux, Test Étiquettes : ,

Astuce : console et vidéo

Me revoila pour vous faire part de quelques petites astuces pour ceux qui ne veulent pas installer d’interface graphique complète mais qui veulent tout de même effectuer quelques opérations basiques.

Tout d’abord il faut installer la lib svga donc sous Debian et ses dérivés :

apt-get install libsvga1

Alors la première astuce sera pour visionner des images dans un terminal, il suffit pour cela d’utiliser le programme zgv, il fonctionne avec les formats d’images courants comme jpg, png et gif. Ce programme est pour moi une très bonne surprise de par ses capacités, en effet lancé sans argument il se présente sous la forme d’un petit navigateur de fichier qui permet de sélectionner l’image à visionner. Il présente même des miniatures de celles-ci. Il existe aussi un support de la souris, il faut pour cela préciser le type de celle-ci dans le fichier /etc/vga/libvga.config (qui doit permettre bien d’autres choses que je n’ai pas encore pris le temps d’explorer). Il existe également de très nombreuses options qui vous permettront par exemple de redimensionner des images ou de faire un diaporama aléatoire de celles-ci. il utilise également de nombreux raccourcis claviers, je ne vous les liste pas, le man est fait pour ça.

Ensuite il existe également la possibilité de visionner vos films dans votre terminal avec le bon vieux mplayer, pour cela utiliser la commande :

mplayer -o xv:svga film.avi

Et après vous disposez de tous les raccourcis habituels du lecteur (très pratiques je trouve, pour les sous-titres mal alignés par exemples).

Il devrait également être possible d’utiliser cette librairie pour voir les images des sites web grâce au navigateur w3m avec son plugin w3m-img mais je n’ai réussi à le faire fonctionner que dans un xterm, il ne m’affiche pas les images dans un tty donc je ne vous en parlerais pas plus.

Catégories :astuces, Linux Étiquettes : , ,

Ubuntu vs. Debian

Oui je sais, ce titre peut paraître très trollesque mais là n’est pas le but de l’article. Je vais simplement tenter d’expliquer pourquoi j’utilise Ubuntu et pourquoi je vais utiliser Debian.

Alors ma première distribution Linux fut une Ubuntu, livrée avec le PC en dual boot avec XP. Avant ca je connaissais de nom mais je n’avais jamais eu l’occasion de tester. Depuis je n’utilise quasiment plus que Linux avec parfois quelques infidélités principalement pour les jeux ou pour changer la musique de mon baladeur.

Depuis ce temps là j’ai testé pas mal de distributions mais la gestion des paquets par apt-get m’ayant beaucoup plus (de par sa simplicité et sa puissance) je suis donc retourné vers Ubuntu pour mon utilisation courante, et une Debian Unstable pour mes diverses expériementations.

J’ai décidé de garder mon pc usuel sous Ubuntu principalement pour la simplicité de son installateur, en effet à l’époque je ne me sentais pas très à l’aise avec le partitionnement notamment et je n’avais vraiment pas envie de perdre quelque donnée que ce soit.

Cependant depuis cette époque mes connaissances ont grandement augmenté dans ce domaine donc l’installation d’une Debian ne me pose pas le moindre soucis.

En parallèle, la distribution Ubuntu me convient de moins en moins, en effet celle-ci est basée sur Debian et tout ce qu’elle ajoute par rapport à cette dernière ne m’est pas d’une grande utilité.

En effet les principaux ajouts d’Ubuntu par rapport à une Debian, sont tout d’abord l’installateur, graphique et extrèmement simplifié pour que tous puissent l’utiliser, mais comme expliqué plus haut, celà ne me sers plus à grand chose.

Ensuite sont ajouté Gnome par défaut et toute une ribambelle de logiciels. Cependant voila, comme dit dans le poste précédent je n’utilise pas Gnome, à cause de sa lourdeur, du fait que Gnome-panel est assez ideux en mode vertical et du fait que je préfère bien souvent utiliser la console plutot qu’une interface graphique pour l’administration.

Ensuite les logiciels choisis par défaut par Ubuntu ne me conviennent pas non plus, à chaque installation je les supprime donc au bénéfice d’un de leur concurrent. Le seul que je garde étant Firefox. Je supprime Totem au profit de mplayer, Rhythmbox au profit de QuodLibet (et plus récemment le combo mpd + ncmpcpp), Empathy pour amsn et xchat…

De plus Ubuntu semble de plus en plus se tourner vers l’intégration de fonctions sociales avec Facebook ou Twitter, ce qui me laisse complètement de marbre. Et je n’ai pas non plus l’intention de me servir d’Ubuntu One.

Tout ca pour dire que l’aventure avec Ubuntu ne durera plus très longtemps, ma quète de légèreté et de personnalisation semble me pousser inexorablement vers Debian, ne me reste plus qu’à franchir le pas (ce qui vraisemblablement mettra tout de même un certain temps étant donné qu’une réinstallation me prendrait un peu de temps que je n’ai pas forcément envie de prendre en ce moment).

Même si ca ne se voit pas trop à travers ce poste, j’ai vraiment beaucoup aimé utiliser Ubuntu, cependant sa volonté d’être utilisable par le plus grand monde pousse à faire des choix qui ne vont pas dans le sens de mon utilisation. D’ailleurs je ne saurais que conseiller cette distribution pour ceux qui souhaitent s’initier au monde de GNU/Linux, elle est vraiment idéale pour débuter, après le mieux est encore de tester plusieurs distributions et de faire son propre choix, selon l’utilisation que l’on veut en faire.

Il faut également savoir que l’un des très gros points fort d’Ubuntu est sa communauté très nombreuse et acceuillante, et assez diversifiée pour qu’il se trouve toujours quelqu’un pour répondre à une question, même assez pointue sur un sujet méconnu. Celle-ci m’a d’ailleurs très souvent aidée lors de mes tentatives de résolution de tous mes divers problèmes. Le wiki est également assez bien fait même si quelques pages mériteraient un petit dépoussiérage.

Catégories :Linux Étiquettes : , ,